Jeu11232017

Last update11:22:10 AM

Font Size

Profile

Direction

Menu Style

Cpanel
Back Vous êtes ici : Accueil Agir Dans les luttes Relais d'appels Pétitions Privatisation de l’énergie = flambée des prix ! Pétition de la CNL

Pétitions

Privatisation de l’énergie = flambée des prix ! Pétition de la CNL

Durant des décennies, la France a fait le choix politique de développer un service public de l’énergie en offrant aux usagers de l’électricité et du gaz un prix uniforme et accessible sur tout le territoire, et qui garantissait l’indépendance énergétique du pays.

 

En 2000, le choix de privatiser les opérateurs historiques EDF et GDF ainsi que les différentes étapes de l’ouverture du marché de l’énergie ont conduit à des augmentations très importantes des prix pour les consommateurs et à la recherche systématique des profits pour les actionnaires.

La situation va empirer avec la dernière loi de Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité (NOME) et la mise en place de nouveaux compteurs. L’objectif est très clair  : la disparition des tarifs réglementés de l’électricité, entre autres, et une ouverture totale à la concurrence et à la spéculation. Avec cette loi, il n’existe plus de garde-fou sur l’évolution des tarifs.

Pour la CNL, il est scandaleux que l’Etat ait renoncé à un service public de l’énergie, garant de l’accès de tous à ce bien de première nécessité, d’autant plus que 3,5 millions de ménages ne peuvent plus se chauffer correctement.

Ces familles sont prises dans une spirale infernale  : factures impayées, restriction ou privation de chauffage, tout conduit à la dégradation accélérée du bien-être dans le logement. Les conséquences sanitaires et sociales sont tout autant dramatiques. Qu’en sera-t-il demain  ? Ce ne sont pas les tarifs de solidarité énergie actuels qui peuvent aider les familles en difficulté.

Nous devons nous mobiliser pour un service public de l’énergie. Notre facture flambe ! Nous ne pouvons plus accepter ces hausses destinées à renflouer les poches des actionnaires des grands groupes  ! L’énergie domestique n’est pas une marchandise, c’est un bien de première nécessité. Réaffirmons notre attachement à un service public de l’énergie de proximité, protégé du marché et de la spéculation.

Pour lutter avec la CNL, j’exige :

L’arrêt des hausses spéculatives de l’énergie domestique, hausses alimentant essentiellement les profits privés.
Le maintien du tarif régulé pour la vente de l’énergie domestique aux usagers.
La réforme de la fiscalité touchant les produits énergétiques : faire passer la TVA à 5,5 % au lieu de 19,6 %.
La réforme de la fiscalité locale (multiples taxes locales assujetties à l’énergie domestique).
Une réévaluation des plafonds d’accès aux tarifs sociaux énergie.
L’abrogation de la loi NOME.
Le maintien d’un service public de l’énergie.

Pour signer http://www.petitions24.net/petition_cnl_-_stop_a_la_flambee_des_prix_de_lenergie
Confédération Nationale du Logement

Si quelque chose va mal avec notre santé, nous pensons qu'il ya une solution à tous les cas dans un remède. Il existe divers médicaments utiles accessibles sans ordonnance. Habituellement, les hommes et les femmes sont affectés par des troubles sexuels. Si vous êtes préoccupé par la dysfonction érectile, vous connaissez probablement déjà "azithromycine, azithromycin" et "". Que devez-vous savoir sur ""? Si vous avez des inquiétudes au entretien de '', consultez votre fournisseur de soins de santé avant de prendre le remède. En outre, cela peut inclure l'hypertension, l'anxiété ou une fuite veineuse. Une façon d'améliorer la dysfonctionnement sexuelle est de faire plusieurs changements de style de vie au ralenti, un autre est la médecine. Le counseling peut être bénéfique. Ne jamais choisir plus lequel la dose prescrite de Kamagra. Si vous conjecturez que vous avez pu prendre une surdose de ce remède, allez au service d'accident de votre hôpital local dès quel possible.