Ven11242017

Last update11:22:10 AM

Font Size

Profile

Direction

Menu Style

Cpanel
Back Vous êtes ici : Accueil Agir Dans les luttes Relais d'appels Manifestations Appel de la culture pour la marche citoyenne pour la 6ème République

Manifestations

Appel de la culture pour la marche citoyenne pour la 6ème République

Le 5 Mai, contre la finance et l'austérité, marche citoyenne pour une 6ème république

La gauche n'est pas la gauche sans la culture

Pour la 1ère fois dans l'histoire du Ministère de la culture le budget est en baisse significative. La politique culturelle apparaît utilitariste et mercantile, périphérique, voire secondaire, quand il s'est agi d'élaborer le budget de la nation. Pour Matignon il faut que la culture prenne sa part de la politique d'austérité !

Au nom de la rigueur budgétaire et de la chasse au saupoudrage, ce sont les petites structures qui sont les plus fragilisées , alors qu'un authentique soutien à l'art et à son appropriation sociale passe, on le sait bien, par la diversification des expériences. Dans le champ artistique, l'imprévisibilité est souhaitable. C'est bien ce qu'une société du chiffre, de l'événementiel et du projet à court terme ne peut admettre. Notons que dans bien des cas, les économies programmées sont dérisoires, ce qui confère à l'entêtement des pouvoirs publics une dimension inquiétante et nous sommes en droit de nous demander quel est le sens de l'actuelle politique culturelle.

Le fait qu'un gouvernement fasse preuve de tant de désinvolture marque une étape supplémentaire dans la déconsidération de l'art et de la culture. Ce n'est pas seulement la politique du ministère concerné qui est mise en crise, c'est la culture politique qui poursuit sa mutation néolibérale par l'abandon de tout esprit de résistance à la norme du produit dit culturel et au dogme de la marchandise. La création, l'accès aux biens culturels, l'éducation artistique sont maintenant soumis aux inégalités territoriales, à la compétitivité, au marché. Et ce sont les conditions du débat démocratique qui sont menacées.

Nous voulons que ce débat démocratique ait lieu, qu'il prenne en compte non seulement tout ce qui relève aujourd'hui du ministère de la Culture mais interroge en même temps la politique d'éducation nationale, l'éducation artistique, les médias écrits, audiovisuels et numériques, la recherche scientifique et technique, l'éducation populaire. Car la problématique est transversale et c'est pourquoi, nous nous prononçons pour une grande refondation de la politique culturelle en France, dans le cadre d'une 6ème République, réaffirmant le rôle fondamental de l'État tout en imaginant une compétence partagée avec les collectivités, dans le cadre d'une nouvelle étape de la décentralisation leur garantissant autonomie et moyens. Nous voulons agir pour refonder le service public de la culture et lui redonner une réelle ambition, celle portée par l'émancipation individuelle et collective, en faveur de la création, de la recherche, de l'expérimentation, de l'innovation, de la jeunesse, de l'éducation artistique, de l'éducation populaire.

Il est temps de faire prévaloir les affaires de l'esprit sur l'esprit des affaires, de dégager la culture des dominations symboliques et mercantiles d'affirmer la primauté de l'humain !

Nous appelons toutes les femmes et les hommes, pour qui la culture c'est la gauche, et la gauche c'est la culture, à marcher avec nous le 5 mai prochain contre la finance et l'austérité et pour la 6ème République.

Les premiers signataires :

Alain Hayot, Délégué national à la culture du Pcf

Danièle Atala, Culture Parti de gauche

Marie-Pierre Boursier, Culture Pcf

Jean Michel Grémillet, Culture Parti de Gauche

Claude Michel, Syndicaliste, membre de la Gauche unitaire

Jean Marc Lachaud, Gauche Alternative

Aymeric Monville, éditions Delga

Dominique Mazuet, Association de défense des métiers du livre

Marc Moreigne, Auteur

Jean Christophe Sellin, élu Toulouse, Responsable associatif, Parti de Gauche

Michel Duffour, ancien ministre à la décentralisation culturelle

Magyd Cherfi, artiste

Jean Louis Comolli, Cinéaste

Leïla Cukierman, Directrice du Théâtre d'Ivry- Antoine Vitez

Pascal Colrat, Artiste affichiste et photographe

Philippe Foulquie, Consultant Politiques Culturelles

Nicolas Monquaut, syndicaliste

Jean Bojko, metteur hors-scène /TéATr'éPROUVèTe

Patrick Apel-Muller, directeur de la rédaction de l'Humanité

Jacques Blin, Réseau Langues et Cultures de France

Laurent Eyraud-Chaume, Comédien

Pour signer l'appel, cliquez-ici

Si quelque chose va mal avec notre santé, nous pensons qu'il ya une solution à tous les cas dans un médicament. Il existe divers médicaments utiles accessibles sans ordonnance. Habituellement, les hommes et les femmes sont affectés par des troubles sexuels. Si vous êtes préoccupé par la dysfonctionnement érectile, vous connaissez probablement déjà "azithromycine, azithromycin" et "". Que devez-vous savoir sur ""? Si vous avez des inquiétudes au entretien de '', consultez votre fournisseur de soins de santé avant de choisir le remède. En outre, cela peut inclure l'hypertension, l'anxiété ou une fuite veineuse. Une façon d'améliorer la dysfonction sexuelle est de faire plusieurs changements de style de vie au ralenti, un autre est la médecine. Le counseling peut être bénéfique. Ne jamais prendre plus que la dose prescrite de Kamagra. Si vous conjecturez que vous avez pu choisir une surdose de ce médicament, allez au service d'accident de votre hôpital local dès que faisable.