Ven07212017

Last update11:22:10 AM

Font Size

Profile

Direction

Menu Style

Cpanel
Back Vous êtes ici : Accueil Actualités Actu Enjeux et Débats Observatoire de la laïcité

Observatoire de la laïcité

Notre assemblée est saisie de la proposition de créer un observatoire ra de la laïcité . Nous approuvons ce projet, nous avons contribué à définir un rôle d'impulsion du débat en consultant, en associant toutes les parties prenantes dans une dynamique plutôt que de leur donner un rôle structurant et statique . Nous remercions André Fridenberg et le président de la Région, Jean Jack Queyranne, pour leur capacité à prendre en compte nos propositions sur ce sujet.

Nous allons bien sûr préciser la portée que nous donnons pour notre part, à cette initiative et le sens que nous souhaitons lui donner .

Il faut d'abord rappeler l'origine de la laïcité . Elle remonte à 1789, à la déclaration des droits de l'homme et du citoyen . A partir de là, la souveraineté ne sera plus d'origine divine, mais nationale, les citoyens ne se définiront plus par leur religion, mais par leurs droits. La laïcité a néanmoins été longue à mettre en place . Il a fallu attendre 1905 pour instituer une séparation entre l'Église et l'État. Il n'est pas inutile de rappeler les principes de cette loi, je cite : « la république garantit la liberté de conscience » . La liberté de CONSCIENCE , première des libertés, d'où découle celle de pensée et celle de religion. La laïcité ne peut donc être réduite à la relation entre l'État et la religion. Elle porte une visée anthropologique d'émancipation individuelle et collective . Elle constitue l'outil politique de construction du vivre ensemble.

Les quatre piliers inséparables de la laïcité sont : la souveraineté populaire, la liberté d'opinion, l'égalité des droits, la fraternité universaliste. Jean JAURES était un visionnaire quand il disait : « démocratie et laïcité sont deux termes identiques » Et aussi «  la démocratie n'est pas autre chose que l'égalité des droits ». Il s'agit donc de promouvoir une égalité des droits pleins et entiers qui ne se limitent pas à la liberté de culte.

La laïcité n'est pas non plus une recette miracle, une sorte de prêt-à-porter réductible à une liste de règles défensives et d'interdits. Elle n'est pas canevas, elle est mouvement , mouvement de laïcisation façonnée par les peuples eux-mêmes, dans leur brassage et leur métissage. C'est pourquoi on ne peut l'enfermer dans le dogme réducteur de l'identité française , et que faire cela, comme le fait le FN, cela relève de l'escroquerie intellectuelle. Car la laïcité est une antidote aux discriminations et au racisme, parce qu'elle rejette toutes les dominations, y compris l'intégrisme du dieu argent, du « tout pour la finance, le capital »

C'est pourquoi aussi le renouveau de la laïcité doit s'accompagner d'un renouveau de la citoyenneté et de la politique, l'un ne va pas sans l'autre.