Lun07242017

Last update11:22:10 AM

Font Size

Profile

Direction

Menu Style

Cpanel
Back Vous êtes ici : Accueil Actualités Actu Enjeux et Débats SOUTIEN AUX SALARIES DE CENNTRO MOTORS

SOUTIEN AUX SALARIES DE CENNTRO MOTORS

Les élus du Groupe Front de Gauche régional réaffirment leur soutien aux salariés de CENNTRO MOTORS, et à leurs représentants dans l'épreuve qui leur est à nouveau infligée par une direction irresponsable.

Christiane PUTHOD, Vice-Présidente au Conseil Régional, accompagnée de Gilles Ravache co-Président du Groupe Front de Gauche, étaient présents ce matin au Tribunal de Commerce de Lyon auprès des salariés pour leur apporter notre soutien. A la demande des salariés la vice-présidente a accompagné leur délégation pour assister à l'audience. Le juge a statué sur une période d'observation de deux mois devant les incohérences de la direction de l'entreprise.

Nous découvrons que cette direction est prête à accepter une mise en liquidation de CENNTRO MOTORS France, société créée il y a dix mois seulement, avec le soutien des pouvoirs publics. Cette même direction se répand dans les médias en affirmant qu'elle se tient prête à débloquer 7,5 millions d'euros pour son plan industriel en contrepartie d'un nouveau soutien des pouvoirs publics. Cette même direction a délibérément orchestré sa cessation de paiement en déposant son dossier devant le Tribunal le 27 avril afin d'éviter le règlement des salaires du mois d'avril.

Nous demandons au Préfet de Région, au Commissaire au redressement productif et à tous les représentants de l'Etat et de la Métropole qui ont traité le dossier de reprise de SITTL en 2014 d'intervenir auprès de la direction de l'entreprise afin qu'elle soit mise face de ses responsabilités et qu'elle respecte ses engagements pris devant le même Tribunal le 18 juin 2014. Nous demandons également que tout soit mis en œuvre pour que le salaire ou le chômage partiel du mois d'avril soit versé aux salariés sans délai.

Les élus du Groupe Front de Gauche régional réaffirment leur vigilance sur ce dossier afin qu'un réel plan de ré-industrialisation de ce site soit mis en œuvre et que l'argent du contribuable ne soit pas à nouveau dilapidé par des « patrons-voyous ».

Les élus du Groupe Front de Gauche régional demandent à ce qu'une commission publique de suivi soit mise en place au plus vite. Cette commission devra s'assurer de la réalisation des investissements tels qu'ils ont été présentés au Tribunal de Commerce dans le cadre du plan de reprise.