Jeu09212017

Last update11:22:10 AM

Font Size

Profile

Direction

Menu Style

Cpanel
Back Vous êtes ici : Accueil Actualités Actu Enjeux et Débats LIQUIDATION D'ERAI Les choses auraient pu se passer autrement...

LIQUIDATION D'ERAI Les choses auraient pu se passer autrement...

L'agence économique régionale ERAI (Entreprise Rhône-Alpes International) se trouve de fait en cessation de paiement et devrait être bientôt placée en redressement judiciaire. Cela fait suite au rejet de la subvention de la Région pour les neuf derniers mois de l'année, 4,7 millions d'€ et 750 000 € de subvention exceptionnelle pour les frais de restructuration. Lors de la Commission permanente du 6 mars les groupes EELV, UDC (Union de la droite et du centre) et FN ont voté contre.

Les difficultés de l'agence, dues aux errements de ses dirigeants, posent de graves questions. Elle est en déficit depuis 2011. C'est pourquoi la subvention devait être versée par mensualités et soumise à conditions : changement de gouvernance, plan de recentrage et de restructuration des activités, présentation de ses comptes consolidés de 2014.

Gilles Ravache a exprimé le malaise du groupe Front de gauche face à un dossier pour lequel il avait émis des propositions concrètes qui n'ont malheureusement jamais été entendues, ni même discutées :

• définition d'une politique économique à l'international fondée sur la coopération mutuellement avantageuse plutôt que la compétition ;

• création d'un comité réunissant les groupes politiques du Conseil régional, les représentants des employeurs et des syndicats de salariés, les ONG ;

• intégration au sein de la région d'une partie de son personnel.

Néanmoins la situation des 135 employés d'ERAI, des entreprises soutenues par l'agence et des antennes d'ERAI sont également à prendre en considération.

Le groupe aurait préféré que des solutions soient trouvées pour pérenniser l'activité avant d'en arriver là. La création du comité de suivi qui aurait dû être installé le 6 mars par l'Assemblée plénière était une bonne avancée mais est malheureusement arrivée un peu tard...

Exerçant leur liberté de vote, 7 élus (PCF) ont voté POUR et 4 se sont abstenus (PG/Ensemble!/Antoine Fatiga).